Fr: Rite écossais rectifié

From Freimaurer-Wiki

Rite écossais rectifié

Un article de Wikipédia

Le Rite écossais rectifié ou encore Régime écossais rectifié appelé aussi R∴ E∴ R∴ en abrégé et typologie maçonnique, est un rite maçonnique d'essence chrétienne. Il fut fondé lors du convent général de Wilhelmsbad en 1782. À l'origine, le RER impose à ses membres d'être « fidèles à la religion chrétienne » et comporte six grades dont les deux derniers dépendent de prieurés. Comme tous les rites traditionnels dits « des Modernes », le port de l’épée en loge est l'un des attributs de l'initié, tout comme le chapeau pour celui élevé au grade de maître ; constituant par conséquent des caractéristiques notoires du Rite écossais rectifié. De nos jours, le rite n'a connu que peu de modifications et est toujours actif, en France essentiellement dans des obédiences datant du XX siècle.

Structure des grades

La structure est divisée en quatre classes maçonniques, d'une double classe chevaleresque et de deux classes dites « secrètes ».

Le Rite écossais rectifié s'articule de la manière suivante:

  • Loges de Saint Jean (bleues):
Apprenti
Compagnon
Maître
  • Loges de Saint André (vertes):
Maître écossais.

Le convent des Gaules prit la décision sur suggestion de Willermoz, lors de sa 8e séance le 5 décembre 1778, de nommer le 4e grade – c’est-à-dire l’ancien Écossais vert de la Stricte observance - « maître écossais » et de l’intégrer au sein des loges de la classe symboliques.

  • Ordre intérieur:
Écuyer novice
Chevalier bienfaisant de la Cité sainte (dit « Chevalier CBCS »)
  • Classe secrète:
Profès
Grand profès.

En France, Italie et Allemagne, dans l’ensemble des provinces de l’ordre, la classe secrète comptait plus de soixante membres en 1782, profès et grands profès confondus, à qui il faut également adjoindre les réceptions effectuées par Sébastien Giraud à Chambéry le 24 mai 1779, par François Henry de Virieu à Montpellier le 15 octobre 1779, par Savaron à Grenoble le 3 avril 1780 ainsi que par Pierre Paul Alexandre de Monspey à Autun le 21 septembre 1780. Par conséquent, la classe existait et fonctionnait parfaitement, possédant des collèges actifs dans toutes les préfectures de l’ordre des IIe, IIIe et Ve provinces. Plusieurs grands dignitaires siégeant à Wilhelmsbad en étaient membres, dont Charles de Hesse et bien évidemment le duc Ferdinand de Brunswick.

Links